Renforcement de l’efficacité et de la durabilité des investissements hydroagricoles pour lutter contre la pauvreté | Land Portal

Resource information

Date of publication: 
April 2016
Resource Language: 
ISBN / Resource ID: 
FAODOCREP:fcd87248-8a63-4281-97b4-b44346c63d89
Pages: 
4
License of the resource: 
Copyright details: 
© FAO. FAO is committed to making its content freely available and encourages the use, reproduction and dissemination of the text, multimedia and data presented. Except where otherwise indicated, content may be copied, printed and downloaded for private study, research and teaching purposes, and for use in non-commercial products or services, provided that appropriate acknowledgement of FAO as the source and copyright holder is given and that FAO's endorsement of users' views, products or services is not stated or implied in any way.

La gestion de l’eau par les petits exploitants agricoles (y compris toutes les formes d’irrigation informelle, privée, eau pour l’élevage, pêche etc.) – la GEA à petite échelle- recèle un potentiel de développement important encore largement inexploité. Le projet financé par le FIDA et mis en oeuvre par la FAO et l’IWMI est une opportunité pour comprendre les conditions de succès pour le développement de toutes les formes informelles de gestion de l’eau en agriculture et pour améliorer l’efficacité et les performances des projets de développement. Le projet est mis en oeuvre à Madagascar, en Ethiopie, en Tanzanie, au Rwanda, au Niger et au Mali avec la participation des Ministères responsables de ce secteur dans chaque pays. Il aspire à stimuler davantage à de meilleurs investissements en irrigation. Les pays ont beaucoup à apprendre l’un de l’autre tant sur le plan de la technologie que du savoir-faire et le projet met l’accent sur l’échange d’expériences pour promouvoir l’innovation. L’activité « Dialogue national» coordonnée par la FAO permet d’appuyer cet échange au niveau national, entre pays et de contribuer aux débats aux niveaux régionaux et internationaux. Dans chaque pays, une équipe « Dialogue nationale » est mise en place avec le point focal national du projet, un animateur national du dialogue. Cette équipe est appuyée, en fonction des nécessités, par des experts techniques nationaux ou internationaux du projet.

Authors and Publishers

Corporate Author(s): 
Publisher(s): 

Data provider

Share this page