Schéma Directeur Du Secteur Du Développement Rural Actualisation-SDDR 2000-2010 | Land Portal | Securing Land Rights Through Open Data

Resource information

Resource Language: 
ISBN / Resource ID: 
LEX-FAOC147434
License of the resource: 
Copyright details: 
© FAO. Afin d’assurer une large diffusion de ses informations, la FAO s’attache à donner libre accès à ce contenu et encourage l’utilisation, la reproduction et la diffusion des données, des informations textuelles et des supports multimédia présentés. Sauf indication contraire, le contenu peut être reproduit, imprimé et téléchargé aux fins d’étude privée, de recherches ou d’enseignement ainsi que pour utilisation dans des produits ou services non commerciaux, sous réserve que la FAO soit correctement mentionnée comme source et comme titulaire du droit d’auteur et à condition qu’il ne soit ni déclaré ni sous-entendu en aucune manière que la FAO approuverait les opinions, produits ou services des utilisateurs.

Le présent document constitue l'actualisation du Schéma Directeur du secteur Développement Rural (SDDR) Version 2000. Il s’agit d’un Schéma multisectoriel d’une portée nationale qui vise à confirmer les grandes orientations du développement du secteur rural adoptées par les Etats Généraux du Monde Rural en 1991 tout en prenant en compte le contexte du développement du Mali actuellement marqué par la décentralisation, l'intégration sous-régionale et plusieurs politiques sous-sectorielles.Le schéma présente les objectifs suivants: la volonté de développer des synergies entre les différents sous-secteurs du développement rural, de contribuer au développement général du pays et de répondre aux attentes du monde rural clairement exprimées notamment lors des Etats Généraux du Monde Rural.Pour atteindre ces objectifs, le schéma propose un plan d’action qui prend en compte les grands programmes déjà élaborés et mis en œuvre ou en cours de préparation. Les programmes retenus sont les suivants: (i) Programme d'Appui aux services agricoles et organisations paysannes (PASAOP), (ii) Programme de Développement des infrastructures rurales et des équipements agricoles, (iii) Programme de valorisation des filières agricoles et d'amélioration de leur compétitivité, (iv) Programme de Relance des exportations des produits agricoles, forestiers, d’élevage et de pêche, (v) Programme d’intensification et de diversification des productions agricoles (vi) Programme de Renforcement de la sécurité alimentaire, (vii) Programme de Promotion du crédit et de financement du secteur rural, (viii) Programme de gestion rationnelle des ressources naturelles en vue d’un développement rural durable et (xv) contribution à la Finalisation et à la mise en œuvre des schémas locaux d’aménagement.Pour remédier à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle et combattre la pénurie alimentaire, le schéma mettra l’accent sur la poursuite et le renforcement des actions et programmes d’intensification et de diversification de la production, le renforcement de stock national de sécurité et développer les stocks villageois. Le schéma envisage également de renforcer les actions qui peuvent permettre de réduire l’instabilité des prix des produits agricoles ainsi que de renforcer les actions/mesures de gestion des risques (SAP, Systèmes d’assurances etc.) Enfin, il prévoit de réaliser des études approfondies sur le pouvoir d’achat, les modes d’approvisionnement et de consommation des populations.Dans le cadre d’une agriculture, d’une sylviculture et d’une pêche plus productive et plus durable, le schéma envisage une augmentation de la production et de la productivité agricole ainsi que l’élargissement de la gramme des produits par: (i) le développement et la vulgarisation des techniques et des technologies intensives d’agriculture, d’arboriculture, d’horticulture, d’élevage, de pêche et de pisciculture avec la participation des populations locales, (ii) le renforcement de la protection des végétaux et des animaux, (iii) le développement de la recherche agricole, (iv) la production et la diffusion des essences et semences améliorées (v) l’aménagement, la gestion et l’exploitation rationnelle des terroirs. De plus, le schéma prévoit également d’élaborer et mettre en œuvre des projets d’intensification des productions forestières en mettant l’accent sur: la vulgarisation de techniques d’exploitation rationnelle des produits ligneux, le développement et la vulgarisation de techniques et technologies d’exploitation rationnelle, de transformation et de conservation des produits de cueillette, la formation des exploitants forestiers.En ce qui concerne la réduction de la pauvreté rural, le schéma envisage de mettre en place un programme de développement de l’épargne et du crédit agricole ainsi que le financement des investissements dans le secteur rural, avec un objectif de faciliter l’accès des petits producteurs, des femmes et des jeunes ruraux aux crédits agricoles ainsi que le financement des investissements du secteur rural.Pour améliorer les systèmes agricoles et alimentaires plus inclusifs et efficaces, le schéma mettra l’accent sur le développement des filières et l’amélioration de leur compétitivité avec l’objectif de: (i) appuyer les opérateurs dans la transformation, le stockage, la conservation, le transport et la commercialisation des produits agricoles (bourses régionales de céréales, infrastructures de conditionnement et de commercialisation du poisson, (ii) promouvoir le développement des filières agricoles selon leur avantage comparatif (iii) améliorer les connaissances sur les filières agricoles et (iv) améliorer les connaissances sur les échanges transfrontaliers.Pour améliorer la résilience des moyens de subsistance face aux menaces et crises ayant des répercussions sur l’agriculture, le schéma prévoit de mettre en place un programme de gestion rationnelle des ressources naturelles qui permettra à la population d'amélioration de la connaissance et de l’information sur les ressources naturelles. A cet effet, le schéma envisage les activités suivants: (i) relire, adapter et appliquer les textes en matière de législation foncière et de l’eau en prenant en compte les usages et coutumes en matière de GRN, (ii) contribuer à la mise en œuvre de la stratégie nationale de conservation et d’utilisation de la diversité biologique, faire l’inventaire et exploiter de façon rationnelle les ressources pastorales, encourager les cultures oasiennes et (iii) favoriser la concertation entre les utilisateurs des ressources naturelles aux niveaux national, régional et local.Dans le cadre de la gouvernance, schéma propose des mesures juridiques, législatives, techniques, et financières et des méthodologies nécessaires à leur mise en œuvre qui inclut: Etat, Collectivités territoriales, Organisations Professionnelles Agricoles, Opérateurs Privés, Chambre consulaires, ONG, Partenaires au Développement, Collectivités Territoriales.

Data provider

Share this page