Plan d’Action National pour la Lutte Contre la Désertification aux Comores PAN/LCD. | Land Portal

Resource information

Resource Language: 
ISBN / Resource ID: 
LEX-FAOC149164
License of the resource: 
Copyright details: 
© FAO. Afin d’assurer une large diffusion de ses informations, la FAO s’attache à donner libre accès à ce contenu et encourage l’utilisation, la reproduction et la diffusion des données, des informations textuelles et des supports multimédia présentés. Sauf indication contraire, le contenu peut être reproduit, imprimé et téléchargé aux fins d’étude privée, de recherches ou d’enseignement ainsi que pour utilisation dans des produits ou services non commerciaux, sous réserve que la FAO soit correctement mentionnée comme source et comme titulaire du droit d’auteur et à condition qu’il ne soit ni déclaré ni sous-entendu en aucune manière que la FAO approuverait les opinions, produits ou services des utilisateurs.

L’Union des Comores a élaboré le présent Plan d’Action National de Lutte contre la Désertification (PAN), afin de se conformer au Plan-cadre décennal stratégique 2008-2018 qui a reformé la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la Désertification (CLD). Le présent PAN vise à atteindre les objectifs nationaux en matière de lutte contre la désertification et la dégradation des terres, tout en étant cohérent avec les objectifs opérationnels du Plan décennal de la CLD, lesquels objectifs doivent concourir à atteindre les 4 objectifs stratégiques suivants: a) améliorer les conditions de vie des populations touchées; b) améliorer l’état des écosystèmes touchés; c) dégager des avantages généraux d’une mise en œuvre efficace de la Convention; d) mobiliser des ressources en faveur de la mise en œuvre de la Convention par l’instauration de partenariats efficaces entre acteurs nationaux et internationaux. Les objectifs du Plan d’Action national ainsi que les résultats escomptés et les activités à réaliser pour les atteindre sont décrits dans le Chapitre 5.1. Les objectifs consistent à: 1) informer, éduquer, sensibiliser les acteurs nationaux et internationaux sur les questions liées à la désertification et la dégradation des terres aux Comores; 2) restaurer les terres dégradées et lutter contre l’érosion des sols, en vue d’augmenter la productivité agricole; 3) promouvoir une gestion durable et participative des ressources forestières et de stopper ou atténuer la déforestation; 4) protéger les bassins versants et les ressources en eau; 5) renforcer les capacités et les connaissances techniques et scientifiques en matière de lutte contre la désertification et la dégradation des terres.Le Plan envisage de promouvoir une gestion durable et participative des ressources forestières et de stopper ou atténuer la défloration. A cet effet, il préconise les activités suivantes: (i) appuyer, accompagner la mise en place de boisements communautaires ou privés, (ii) appuyer, accompagner les activités en cours visant à créer des aires protégées terrestres dans les zones forestières, (iii) former, encadrer et accompagner les producteurs à pratiquer l’agroforesterie, (iv) élaborer des guides techniques relatifs aux systèmes de production associant production vivrière et couverture forestière, et les vulgariser auprès des paysans, (v) restaurer les terres dégradées et lutter contre l’érosion des sols, en vue d’augmenter la productivité agricole.S’agissant d’améliorer la résilience des moyens de subsistance face aux menaces et crises ayant des répercussions sur l’agriculture, la nutrition et la sécurité alimentaire, les activités suivantes sont envisagées par le Plan: (i) élaborer des plans d’aménagement pour les principaux bassins versants, (ii) reboiser les têtes de sources et les berges des rivières avec des espèces qui favorisent l’écoulement, en renforcement de la campagne nationale de reboisement lancée en 2012, (iii) améliorer, renforcer le cadre national de lutte contre la désertification et la dégradation des terres, (iv) créer un système de collecte et de vulgarisation des informations relatives à l’évolution de l’état des terres agricoles aux Comores, (v) renforcer les capacités et les connaissances techniques et scientifiques en matière de lutte contre la désertification et la dégradation des terres (vi) appuyer la mise en place d’un système de suivi de l’évolution du climat et d’alerte précoce sur phénomènes climatiques.Dans le cadre de la gouvernance, la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies pour la Lutte contre la Désertification est assurée par le Ministère en charge de l’agriculture, de la pêche et de l’environnement. Celui-ci comprend en son sein la Direction Générale de l’Environnement et des Forêts, la Direction Nationale des Stratégies Agricoles et de l’Élevage et les Centres Ruraux de Développement Économiques.

Authors and Publishers

Author(s), editor(s), contributor(s): 

SG

Data provider

Share this page