Élevage. En Tanzanie, l’abandon du pastoralisme nuit à la qualité des sols | Land Portal

Photo: REUTERS/Radu Sigheti (CC BY-NC-ND 2.0 DEED)

Une étude parue dans la revue “Scientific Reports” met en garde contre les conséquences du recul du nomadisme sur la qualité des sols du nord de la Tanzanie.

Le pastoralisme, cette pratique d’élevage extensif sur de vastes territoires, vit des jours difficiles en Tanzanie. “Le fait que le nomadisme soit de plus en plus délaissé par les populations a pour conséquence une dégradation des zones de pâturages”, rapporte The East African, reprenant les conclusions d’une publication dans la revue Scientific Reports.

LIRE AUSSI :  Pâturage. Le pastoralisme comme “arme fondamentale” pour sauver l’Espagne des incendies 

“La capacité de la savane à se reconstituer rapidement d’une année sur l’autre a longtemps été au cœur de la gestion traditionnelle de ces pâturages, les populations nomades s’éloignant pendant quelques années pour permettre un rétablissement naturel des sols”, soulignent les chercheurs. Au délaissement progressif de la culture nomade s’ajoute l’adoption de pratiques d’élevage intensives. Ce qui a pour effet une dégradation rapide des sols.

D’une importance capitale pour les populations qui en dépendent, “soit un tiers des personnes vivant sur Terre”, selon l’hebdomadaire est-africain, les zones de pâturages sont extrêmement sensibles aux variations des précipitations et aux pressions anthropiques. “Nos résultats montrent que le dérèglement climatique et les changements sociétaux sont les raisons principales de la dégradation des terres. Il faut y ajouter des pluies de plus en plus imprédictibles et des sécheresses plus longues”, déclare Joris Wiethase, écologue à l’université de York, au Royaume-Uni, et auteur principal de l’étude.

LIRE AUSSI :  Reportage. En Mongolie, la succession d’hivers trop froids et d’étés trop secs menace le pastoralisme 

Pour Colin Beale, biologiste à l’université de York, qui a également participé à l’étude, “la dégradation des terres étudiées résulte surtout d’une perte de résistance plutôt que d’un défaut de régénération”. Pour contrecarrer ce phénomène, les chercheurs préconisent de laisser du temps aux pâturages pour se régénérer et de chercher à comprendre pourquoi ces sols souffrent davantage lors d’événements extrêmes que d’autres biotopes.

Copyright © Source (mentionné ci-dessus). Tous droits réservés. Le Land Portal distribue des contenus sans la permission du propriétaire du copyright sur la base de la doctrine "usage loyal" du droit d'auteur, ce qui signifie que nous affichons des articles de presse pour des fins d'information non commerciales. Si vous êtes le propriétaire de l'article ou d'un rapport et que vous souhaitez qu'il soit retiré, s'il vous plaît nous contacter à hello@landportal.info et nous le supprimerons immédiatement.

Divers articles de presse liés à la gouvernance foncière sont publiés sur le Land Portal chaque jour par ses utilisateurs, à partir de diverses sources, telles que les agences de presse et d'autres institutions et individus, ce qui représente une diversité de positions sur tous les sujets. Le droit est à la source de l'article; la Land Portal Foundation n'a pas le droit de modifier ou de corriger l'article, ni d'endosser son contenu. Pour apporter des corrections ou demander la permission de republier ou toute autre utilisation de ce contenu, merci de contacter le titulaire du droit d'auteur.

Partagez cette page