Appels à contributions: Comment la FAO peut-elle améliorer son soutien aux pays dans la gouvernance de la transformation des systèmes agroalimentaires afin de les rendre plus durables, inclusifs et résilients? | Land Portal

Photo: ©FAO/Petterik Wiggers

 L'appel à contributions est ouvert jusqu’au 1er avril 2024.

Depuis quelques années, il est de plus en plus admis qu’il est urgent de transformer les systèmes agroalimentaires afin de les rendre plus durables, plus résistants, plus inclusifs et plus équitables.

Qu'entendons-nous par systèmes agroalimentaires et approche systémique ?

“Le système agroalimentaire couvre le parcours des denrées alimentaires (céréales, légumes, poisson, fruits et viande, par exemple) de l’exploitation agricole jusqu’à l’assiette – notamment tout au long des étapes de la culture, de la récolte, de la transformation, du conditionnement, du transport, de la distribution, de la commercialisation, de l’achat, de la préparation, de la consommation et de l’élimination. Il englobe également des activités et produits destinés à un usage autre qu’alimentaire (foresterie, élevage, utilisation de matière première et de biomasse pour la production d’agrocarburants, fibres) qui sont aussi des moyens de subsistance, ainsi que l’ensemble des personnes, des activités, des investissements et des choix qui interviennent pour que ces denrées alimentaires et ces produits d’origine agricole parviennent jusqu’à nous.” (nf243fr.pdf (fao.org)42ème session de la conférence de la FAO).

Reconnaissant que les systèmes sont composés d'un ensemble complexe d'éléments interdépendants qui visent des objectifs multiples, une approche systémique permet à divers acteurs de comprendre comment les systèmes sont structurés et comment ils fonctionnent. La cartographie collective de ses différentes composantes, l'identification des moteurs et des liens qui les unissent, ainsi que la définition de lignes d'action possibles, peuvent contribuer à préciser les enjeux et les domaines dans lesquels des décisions doivent être adoptées.

 

Les systèmes agroalimentaires peuvent contribuer grandement à relancer et à activer les progrès vers la réalisation des ODD ; des systèmes agroalimentaires durables et résilients ont un énorme potentiel en termes d'influence positive sur les dimensions sociales, économiques et environnementales du développement durable. L'approbation par le CSA des Directives volontaires sur les systèmes alimentaires et la nutrition (VGFSN)[1] en 2021 a été suivie par la convocation du Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires en septembre 2021 et, plus récemment, par la tenue duBilan 2 ans après le Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires en juillet 2023. Malgré l'accord général et le consensus sur la nécessité de transformer les systèmes agroalimentaires pour les rendre plus durables, résilients, inclusifs et équitables, il reste à mieux articuler les exigences et les implications pour les pays en matière de politique, de droit et de gouvernance[2]. Des décennies d'efforts de développement dans le monde entier ont révélé que les approches étroites et les solutions technologiques immédiates ne sont pas efficaces, en particulier à long terme. Les données, la technologie et l'innovation ne peuvent être un moteur puissant pour transformer les systèmes agroalimentaires que si elles sont accompagnées d'un environnement propice et d'un système de gouvernance adéquats. Comme l'a indiqué le Secrétaire général des Nations Unies dans son rapport[3], la voie de la transformation exige « une planification globale, une collaboration et la prise en compte des compromis potentiels, des synergies et des retombées internationales» et « les pays devront faire face à la résistance et au contrecoup politique susceptibles de se produire à l'encontre du changement». 

 

Dans les efforts de transformation des systèmes agroalimentaires, les principaux obstacles à surmonter sont notamment le manque de cohérence et de coordination des politiques, des capacités et un engagement insuffisants des principales parties prenantes, le creusement des inégalités entre les hommes et les femmes et des disparités socio-économiques au sein des pays et entre eux, ainsi que l'asymétrie des pouvoirs et des intérêts économiques qui sont au cœur de l'économie politique et du contrôle des systèmes agroalimentaires. Ainsi, les mesures visant à protéger la biodiversité et à modérer les effets du changement climatique peuvent nuire aux droits des personnes ayant les revenus les plus faibles et de celles qui dépendent des ressources naturelles pour leur subsistance ; un changement progressif de paradigme dans la production agricole consistant à passer d'une agriculture dépendante des intrants externes à une agriculture plus durable, moins dépendante des produits chimiques, qui privilégie la production d'aliments plus diversifiés pour la consommation locale afin d'atteindre les objectifs de subsistance et de nutrition de la communauté, peut encore sembler être en contradiction avec le modèle dominant. 

 

En outre, il arrive souvent que les politiques et les lois ne soient pas alignées sur les objectifs de transformation et que leur contenu ne soit pas adapté aux dispositions institutionnelles, aux structures politiques, aux inégalités croissantes et aux capacités existantes. Or, ces facteurs influencent fortement les chances de mise en œuvre (ou non) sur le terrain et d'obtention des résultats escomptés.

 

Convocateurs :

Corinna Hawkes, Directrice, Division des systèmes agroalimentaires et de la sécurité sanitaire des aliments (ESF)

Donata Rugarabamu, Conseil juridique

Stefanos Fotiou, Directeur, Bureau des ODD (OSG)

 

RAISON D'ÊTRE DE L'APPEL À PROPOSITIONS

 

Les enjeux évoqués ci-dessus ont une incidence sur la capacité de la FAO à soutenir de manière appropriée les pays membres dans la conception et la mise en œuvre de voies de transformation visant à mettre en place des systèmes agroalimentaires durables. Il est donc essentiel que l'Organisation continue à réfléchir à la signification d'une approche des politiques alimentaires et agricoles en tant que "système", plutôt que comme de multiples actions visant un objectif commun.

 

C'est dans ce contexte que cet appel à propositions en ligne est organisé conjointement par le Bureau des ODD, la Division des systèmes agroalimentaires et de la sécurité sanitaire des aliments, le Groupe d'appui à la gouvernance et aux politiques, et le Service droit et développement, afin d'impliquer les différentes parties prenantes et de recueillir des exemples de mesures et d'interventions liées à la gouvernance susceptibles d'avoir un impact transformateur sur les systèmes agro-alimentaires. 

 

Nous vous invitons à fournir des informations sur les mesures/interventions suivantes :

 

  • Mécanismes institutionnels/dispositifs de gouvernance pour un fonctionnement axé sur les systèmes ;
  • Mesures visant à aligner les politiques et les lois sur les objectifs de transformation ; 
  • Budgétisation et financement des activités intersectorielles dans les systèmes agroalimentaires ;
  • Mesures visant à rééquilibrer les asymétries en matière de pouvoir et de prise de décision dans le système agroalimentaire, notamment par le biais d'approches tenant compte de la dimension de genre et transformatrices en matière de genre ;
  • Mesures visant à corriger les injustices et les inégalités dans les systèmes agroalimentaires ;
  • Moyens concrets et preuves de la mesure de l'impact de ces mesures.

 

Les propositions doivent porter sur les efforts de transformation dans les domaines susmentionnés, d'un point de vue économique, social et environnemental, et doivent illustrer la manière dont ce changement transformateur[4] a été potentiellement documenté et mesuré. 

 

Les résultats issus de vos propositions contribueront à éclairer le travail de la FAO avec les gouvernements et les autres parties prenantes en matière de politiques, de lois et de gouvernance pour des systèmes agroalimentaires plus inclusifs, résilients et durables. 

 

Les comptes rendus des contributions reçues seront rendus publics sur cette page web de consultation.N'hésitez pas à consulter la documentation et les ressources pour plus d'informations sur la transformation des systèmes agroalimentaires dans les références.    

 

L'appel à contributions est ouvert jusqu’au 1er avril 2024.

Comment participer à cet Appel à contributions

Pour participer à cet appel à contributions, veuillez vous inscrire sur le Forum FSN, si vous n'êtes pas encore membre, ou vous « connecter » pour accéder à votre compte. Veuillez télécharger le modèle de présentation dans l'une des six langues de l'ONU (anglais, français, espagnol, russe, arabe et chinois) et téléverser le formulaire dûment rempli dans la case « Poster votre contribution » de cette page web. Veuillez limiter la longueur des présentations à 2 000 mots et n'hésitez pas à joindre des documents de référence pertinents. Pour toute demande d'assistance technique, le téléchargement ou le téléversement du modèle de présentation, veuillez envoyer un courrier électronique à l'adresse suivante fsn-moderator@fao.org.


Nous vous remercions vivement pour vos précieux commentaires et sommes impatients de bénéficier de vos expériences.

 

Co-animateurs : 

Dubravka Bojic, Chargée de programme, Groupe Gouvernance et Politique (DDCG)

Jose Valls, Chargé des politiques, ESF

Margret Vidar, Juriste, Service droit et développement (LEGN)

Hajnalka Petrics, Chargée de programme, OSG

Olena Ovchynnikova, responsable technique, OSG

 Copyright © Fuente (mencionado anteriormente). Todos los derechos reservados. El Land Portal distribuye materiales sin el permiso del propietario de los derechos de autor basado en la doctrina del "uso justo" de los derechos de autor, lo que significa que publicamos artículos de noticias con fines informativos y no comerciales. Si usted es el propietario del artículo o informe y desea que se elimine, contáctenos a hello@landportal.info y eliminaremos la publicación de inmediato.



Varias noticias relacionadas con la gobernanza de la tierra se publican en el Land Portal cada día por los usuarios del Land Portal, de diversas fuentes, como organizaciones de noticias y otras instituciones e individuos, que representan una diversidad de posiciones en cada tema. El derecho de autor reside en la fuente del artículo; La Fundación Land Portal no tiene el derecho legal de editar o corregir el artículo, y la Fundación tampoco espalda sus contenidos. Para hacer correcciones o pedir permiso para volver a publicar u otro uso autorizado de este material, por favor comuníquese con el propietario de los derechos de autor.

Comparta esta página