Après la COP28, favoriser l’innovation pour mieux mesurer l’adaptation | Land Portal
Organizers: 

The World Bank is a vital source of financial and technical assistance to developing countries around the world. We are not a bank in the ordinary sense but a unique partnership to reduce poverty and support development.

Language of the event: 
English
Spanish
French

Photo: © Alexis Rosenfeld / FFEM (CC BY-NC-ND 2.0 DEED)

À mesure que les impacts du changement climatique s’intensifient, il est essentiel de comprendre si l’humanité est sur la bonne voie pour s’adapter ou sur la voie d’une augmentation des niveaux de risque. Cela soulève de nombreux défis, notamment méthodologiques. Dans le sillage de la COP28, cette conférence vise à explorer les outils qualitatifs innovants pour mesurer les progrès d’adaptation, offrant des perspectives complémentaires aux méthodes quantitatives traditionnelles.

logo adapt'action

Alors que le changement climatique continue de s'accentuer, et que les risques associés deviennent plus intenses et complexes que prévu, le dernier rapport du GIEC a montré que les politiques et les projets d’adaptation au climat sont souvent mal suivis.

Les méthodes d’évaluation basées sur des indicateurs quantitatifs ont été jusqu’à présent prédominantes, mais elles montrent des limites, notamment en ce qui concerne la difficulté d’identifier les données statistiques qui saisissent la nature complexe de l’adaptation (par exemple, au-delà des mesures quantitatives du PIB ou du revenu).

Cet événement vise à présenter des outils qualitatifs innovants pour mesurer l’adaptation basés sur des jugements d’experts structurés : Gap Track (IDDRI), le Système d’évaluation de la résilience (Banque mondiale) et le Diagnostic de la capacité d’adaptation et de résilience des pays (Banque mondiale), sont des contributions majeures pour mieux évaluer les progrès de l’adaptation à différentes échelles.

De tels outils d’évaluation peuvent donc s'avérer essentiels, à la fois pour alimenter l’Objectif mondial d’adaptation (GGA) de la CCNUCC, en particulier le programme de travail biennal sur les indicateurs décidés à la COP28, ainsi que pour les ministères de l’Environnement et tous les partenaires de développement international, dans la perspective du deuxième bilan mondial en 2028.

Orateurs

  • Mathilde BORD-LAURANS, Responsable de la division Climat et Nature, AFD\
  • Christophe BUFFET, Responsable Programme AdaptAction, AFD 
  • Paul DESANKER, Responsable de la division Adaptation, Secrétariat de l’UNFCCC 
  • Hélène  DJOUFELKI, Directrice du département Diagnostics économiques et politiques publiques, AFD
  • Jia LI, Économiste principale, Climate Change Group, World Bank
  • Alexandre, MAGNAN, Responsable de recherche « adaptation au changement climatique », IDDRI

Le webinaire se tiendra en ligne uniquement, en anglais avec traduction française simultanée.

En savoir plus sur le programme AdaptAction : www.afd.fr/adaptaction

Compartilhe esta página